30/07/2006

On me dit

du labile et de l'impermanent à chaque seconde à et chaque instant, on peut tous aussi bien ressembler à un roman de 452032152621 pages.

On changerait sans même mon consentement. Presque.

On me dit ce midi:

[10:47] ptitmec dit :

 

 

 

 

 

18:53 Écrit par hanae.h dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.